Observatoire national du suicide

Article

Paru le 07/09/2020

L’Observatoire National du Suicide (ONS) est une instance consultative créée par le décret n°2018-688 du 1er août 2018 et renouvelée en 2023. Présidé par le ministre chargé de la santé, il a pour objectif d’éclairer les acteurs par des analyses statistiques, des travaux de recherches et une veille documentaire stratégique, pour renforcer la prévention du suicide. L’ONS publie tous les deux ans un rapport, qui présente au grand public et aux experts des dossiers thématiques et un suivi des principaux indicateurs des conduites suicidaires.

En 2019 le taux de décès par suicide français reste nettement supérieur à la moyenne de l’Union européenne,13,07 pour 100 000 habitants contre 10,15 (Source Eurostat : données pour l’UE 27 pays, données provisoires pour la France), avec de fortes disparités selon les régions.

L’Observatoire national du suicide permet de documenter et mieux appréhender cette réalité. Sa création en 2013 faisait suite à une recommandation du Conseil Économique, Social et Environnemental, appuyée par une demande de professionnels de la santé, de syndicalistes et d’intellectuels. Il est devenu, en 10 ans, un instrument incontournable de production de connaissances dans son champ et constitue un outil indépendant d’aide à la décision publique en s’appuyant sur les échanges entre des acteurs intervenants à des niveaux très différents (experts, psychiatres, chercheurs, associations de prévention, directions ministérielles, centres d’études et de recherche, etc.).

L’ONS constitue notamment un lieu d’échange privilégié où s’élaborent des réflexions sur les données et indicateurs susceptibles de rendre compte du phénomène suicidaire. Il anime et finance par ailleurs la recherche sur les conduites suicidaires, en privilégiant des travaux pluridisciplinaires et reposant sur une approche mixte dans laquelle sont collectées et analysées de façon conjointe des données quantitatives et qualitatives. Enfin, il opère une veille régulière et stratégique de l’actualité documentaire sur le suicide. En tant qu’institution fondée sur la mise en dialogue de la diversité des acteurs engagés dans la prévention des conduites suicidaires et leur prise en charge, l’ONS constitue également un élément clé de suivi de la mise en œuvre de la stratégie nationale de prévention du suicide.

Dans une note diffusée en avril 2023, l’ONS souligne les précautions d’interprétation à prendre pour analyser l’évolution des décès par suicide depuis 2018, celle-ci s’expliquant principalement par une amélioration de la collecte de l’information.

Composition et missions

L’Observatoire National du Suicide a été créé par le décret n° 2013-809 du 9 septembre 2013 pour quatre ans, puis il a été renouvelé par le décret n° 2018-688 du 1er août 2018 pour cinq ans. Deux arrêtés fixent la liste des personnalités qualifiées et des associations membres.

Il intervient sur un large champ de missions :

  • coordonner les différents producteurs de données ;
  • identifier des sujets de recherche, les prioriser et les promouvoir auprès des chercheurs ;
  • favoriser l'appropriation des travaux de recherche par les politiques publiques et le public de façon plus générale ainsi que leur diffusion ;
  • produire des recommandations sur l'amélioration des systèmes d'information et en matière de recherche et d'études ;
  • définir des indicateurs de suivi de la politique de prévention du suicide.

    Présidence et Secrétariat

    L’Observatoire national du suicide est présidé par le ministre chargé de la santé. Le directeur de la DREES en assure la présidence déléguée. La DREES en assure l’animation scientifique et le secrétariat.

    Fonctionnement

    L’Observatoire National du Suicide se réunit en assemblée plénière deux à trois fois par an. Il s’appuie sur deux groupes de travail :

    • Le premier porte sur les données des suicides et des tentatives de suicide et a vocation à mieux coordonner les informations existantes dans ce domaine.
    • Le second est chargé de recenser les travaux d’étude et de recherche existants et d’initier de nouveaux travaux sur les thématiques considérées comme prioritaires par l’Observatoire. Ces deux groupes se réunissent environ trois fois par an.

    L’Observatoire a la possibilité, lorsqu’il l’estime nécessaire, d’inviter toute personne non membre susceptible de lui apporter un éclairage spécifique.

    A ces deux groupes de travail, s’ajoute un groupe composé de « jeunes » chercheurs dont l’objectif est de mieux structurer et consolider la communauté de recherche sur le suicide.

    L'ONS réalise une veille stratégique numérique sur la thématique du suicide. Son sommaire, présenté sous la forme d’une carte mentale, propose sept champs sémantiques (Prévention, Effet de la crise et Inégalités sociales, Groupes à risque, Psychiatrie & Santé mentale, Facteurs psychosociaux, Colloques/Formation, Étonnant). Les références sélectionnées sont classées par ordre antéchronologique et dans le respect du droit d’auteur.

    Recueils numériques

    Recueil numérique Covid-19 & Suicide – Période de mars 2020 à juin 2022


    Sur le suicide en général :

    Tome 5 de 2020 à 2021
    mise à jour du 22 novembre 2021

    Tome 4 de 2019
    mise à jour du 30 mars 2021  

    Tome 3 de 2018
    mise à jour du 2 juin 2020

    Tome 2 de 2015 à 2017
    Tome 1 de 2008 à 2014

    Surendettement & Suicide
    Mise à jour du 21 octobre 2021

    Enjeux éthiques associés à la prévention du suicide
    Mise à jour du 3 juin 2020

    Ces recueils numériques sur le suicide répondent à la mission confiée à l’Observatoire national du suicide de coordonner et d’améliorer les connaissances sur le suicide et les tentatives de suicide, afin d’en améliorer sa prévention. Ils proposent une sélection bibliographique de références sur la thématique du suicide (en quatre tomes), sur la situation du surendettement et le suicide, et sur les enjeux éthiques associés à la prévention du suicide. Ils recensent, sans chercher à être exhaustif et dans le respect du droit d’auteur, la documentation française et internationale sur la période 2004-2022, sauf pour certains ouvrages et textes législatifs plus anciens en raison de leur intérêt. Il comporte également d’autres types d’informations en lien avec le suicide : des colloques, des sites Web institutionnels et associatifs et des émissions de radio et de télévision.

    Contact us