Enquête sur les motivations de départ à la retraite

Sources, outils et enquêtes

Paru le 21/07/2020 Màj le 30/06/2022

Résumé

L’enquête « Motivations de départ à la retraite » a été mise en place en vue d’analyser périodiquement les comportements de départ à la retraite des assurés. Elle a plus précisément pour objectif d’identifier les motivations de départ à la retraite des personnes récemment parties à la retraite, et notamment celles qui ne sont pas connues grâce aux sources administratives : déterminants d’ordre financier, liés aux conditions de travail, à l’état de santé, à la situation du conjoint, à des projets professionnels ou personnels, etc. L’enquête a aussi pour objectif de déterminer le niveau de connaissance des assurés de certains dispositifs institutionnels comme le taux plein, le nombre de trimestres à valider, la décote, la surcote, le cumul emploi et retraite, etc.

 

Cette enquête est le fruit d’une collaboration entre la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), le secrétariat général du Conseil d’orientation des retraites (COR), la Direction de la Sécurité sociale (DSS), la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), le Service des retraites de l’État (SRE), la Caisse des dépôts et consignations (CDC), gestionnaire de la Caisse nationale des retraites des agents des collectivités locales (CNRACL), l’Association générale des institutions des retraites des cadres , l’Association pour le régime complémentaire des salariés (AGIRC-ARRCO), , et la Caisse de prévoyance et de retraite du personnel de la SNCF (CPRPSNCF) qui, en 2021, a participé pour la première fois à l’enquête.

Les quatre premières vagues de l’enquête ont été réalisées en 2010, 2012, 2014 et 2017. La cinquième vague de l’enquête a été réalisée entre février et mai 2021. Une première publication sur ces nouvelles données est prévue fin 2021, et les données de l’enquête devraient également être disponibles fin 2021.

Principaux thèmes abordés

Cette enquête a pour but d’analyser périodiquement les comportements de départ à la retraite tels qu’exprimés par les assurés eux-mêmes. Ses principaux objectifs sont de :

  • récolter des informations susceptibles d’expliquer la décision de partir à la retraite (projets personnels, problèmes de santé, contraintes familiales, conditions de travail, incitations financières, informations sur leurs revenus et leur patrimoine, etc.). L’approche ne cherche pas à identifier la motivation principale du départ à la retraite mais plutôt à balayer, plusieurs déterminants qui ont pu jouer à des degrés divers. Le questionnaire consiste donc à énumérer aux personnes interrogées une liste de facteurs potentiels et à leur demander pour chacun si celui-ci a joué « beaucoup », « assez », « peu » ou « pas du tout » dans leur décision.
  • évaluer le niveau de connaissances de certains dispositifs institutionnels (décote, surcote, cumul emploi-retraite, retraite progressive, etc.)
  • pour la quatrième vague de l’enquête, connaître leur perception du système de retraite en termes de liberté offerte dans le choix de la date de départ (en particulier l’importance de la contrainte de l’âge légal d’ouverture des droits, du nombre de trimestres à valider pour obtenir le taux plein et de l’âge pour obtenir automatiquement le taux plein). Un deuxième module a été ajouté à cette dernière vague. Il a pour objectif de recueillir certaines informations sur la situation patrimoniale des nouveaux retraités et de voir dans quelle mesure celle-ci a une incidence sur leur départ à la retraite.
  • pour la cinquième vague de l’enquête, obtenir des éléments d’information sur la planification du départ à la retraite et l’anticipation du montant de pension des assurés. Il s’agira également d’évaluer la satisfaction à la retraite, en comparaison avec la vie menée avant.

Les réponses à l’enquête sont enrichies par un appariement avec les données administratives dont disposent les caisses de retraite. Cet enrichissement permet de connaître de nombreuses informations, notamment le détail des éléments de calcul du montant de retraite (nombre de trimestres validés, salaires portés au compte, circonstance de liquidation…), mais aussi les caractéristiques des carrières des personnes ayant répondu à l’enquête (chronique annuelle des trimestres d’emploi, de chômage, de préretraite…) ou leur santé (par la connaissance des validations, en cours de carrière, de trimestres au titre de la maladie ou de l’invalidité).

Champ de l'enquête et composition de l'échantillon

Pour la cinquième vague de l’enquête, 5 499 personnes (dont 2 458 ayant liquidé leurs droits à la CNAV, 1 000 au SRE, 1 037 à la CNRACL et 1 004 à la CPRPSNCF) ont été interrogées par téléphone entre février et mai 2021 parmi la population estimée des 619 350 nouveaux retraités, vivant au moment de la collecte, résidant en France et ayant liquidé leur retraite de droit direct dans l’un des quatre régimes entre le 1er juillet 2019 et le 30 juin 2020. Le champ de l’enquête exclut les personnes ayant liquidé leurs droits avant 50 ans, les anciens fonctionnaires devenus invalides avant d’avoir atteint l’âge d’ouverture de leurs droits à la retraite, ainsi que les militaires. Sont également exclus les anciens assurés de la CPRPSNCF qui ont liquidé une pension de réforme (il s’agit des pensions accordées aux agents dont l’état de santé ne permet pas de tenir un emploi au sein de l’entreprise).

Les modalités de tirage de l’échantillon et les pondérations effectuées sur les résultats veillent à respecter la représentativité des personnes interrogées par rapport à la population totale des nouveaux retraités pour chacun des quatre régimes, notamment sur le plan de leur situation au moment du départ : âge de liquidation, statut d’activité à la veille du départ à la retraite, situation vis-à-vis du taux plein, etc.

Questionnaire téléphonique (CATI - collecte assistée par téléphone)

Des entretiens par téléphone (CATI), de 15 minutes en moyenne, ont été réalisés auprès des retraités sélectionnés pour répondre au questionnaire

Publication de référence

Publications

DREES Méthodes

Document de travail

Dossiers Solidarité et Santé

Études et Résultats

Publications extérieures

  • Conseil d’Orientation des Retraites, 2019, « Âge idéal, âge effectif et motivations de départ à la retraite selon les niveaux de pension », document n°8 de la séance plénière du COR du 21 mars 2019.
  • Conseil d’Orientation des Retraites, 2016, « Le rôle de l’information dans les comportements de départ à la retraite », document n°2 de la séance plénière du COR du 6 juillet 2016.
  • Conseil d’Orientation des Retraites, 2016, « Les motivations de départ à la retraite dans les secteurs public et privé », extrait des actes du colloque du COR du 2 décembre 2015 (pages 73 à 82 des Actes).
  • P. Aubert, 2016, « Les motivations de départ à la retraite des salariés du privé et des fonctionnaires sédentaires : une comparaison », Retraite et société, 1/2016 (N° 73) , p.157-173.
  • P. Aubert, P. Le Meil et S. Leroy, 2015, « Les motivations de départs à la retraite des fonctionnaires » Questions Retraite & Solidarité, n°10, Caisse des Dépôts, janvier.

Contacts et accès aux données

Motivations de départ à la retraite et connaissance des dispositifs, par caractéristique

Les données de l’enquête « Motivations de départ à la retraite » - vague 2010, 2012, 2014 et 2017, sont accessibles auprès du Réseau Quételet .

Pour toute information s’adresser à la boîte fonctionnelle suivante :
DREES-RETRAITES-ENQUETES@sante.gouv.fr

Les programmes permettant de produire les illustrations et les chiffres contenus dans le texte de l'Études et résultats n° 745 de la DREES (enquête vague 1) sont disponibles sur le Gitlab de la DREES.

Les programmes permettant de produire les illustrations et les chiffres contenus dans le texte de l'Études et résultats n° 838 de la DREES (enquête vague 2) sont disponibles sur le Gitlab de la DREES.

Information juridique

Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD) et à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés (loi informatique et libertés), toute personne interrogée dans l’enquête Motivations de départ à la retraite dispose d’un droit d’accès, d’un droit de rectification de ses données à caractère personnel et d’un droit à la limitation du traitement la concernant. Ces droits peuvent être exercés en écrivant à l’adresse drees-rgpd@sante.gouv.fr.

Par ailleurs, toute personne concernée par ce traitement dispose également du droit d’introduire une réclamation auprès de l’autorité de contrôle, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), si elle considère que le traitement de données à caractère personnel la concernant, par le responsable de traitement, constitue une violation du RGPD et de la loi informatique et libertés.

 

Nous contacter