La situation économique et financière des établissements de santé en 2020

Noémie Courtejoie, Jehanne Richet (DREES)

Les dossiers de la DREES

N° 100

Paru le 26/07/2022 Màj le 01/09/2022
En 2022, la DREES a mené un travail de refonte de la méthodologie de ses publications sur la situation économique et finan-cière des établissements de santé permettant d’améliorer la comparabilité des indicateurs calculés pour les différents types d’établissements et de comprendre d’éventuelles divergences d’analyses entre les multiples publications sur ce sujet (Richet, 2022). Ce Dossier de la DREES met en oeuvre les recommandations de ce travail méthodologique et propose une analyse de la situation économique et financière en 2020 des hôpitaux publics, d’une part, et des cliniques privées à but lucratif, d’autre part. Les indicateurs présentés ici seront mis à jour chaque année par la DREES et publiés dans le cadre de fiches thématiques au sein de l’ouvrage annuel Les établissements de santé (collection Panoramas de la DREES-Santé), à partir de son édition 2023.


En 2020, les comptes financiers des hôpitaux publics renouent avec un quasi-équilibre, après sept années de déficit. Leur résultat net s’élève à -2 millions d’euros, soit -0,0 % des recettes. La résorption du déficit en 2020 découle d’une augmentation des recettes par rapport à 2019 (+7,5 %) plus prononcée que celle des dépenses (+6,8 %). Les recettes des hôpitaux publics, tout comme leurs dépenses, atteignent 88,5 milliards d’euros. L’effort d’investissement, qui se replie en 2020, devient légère-ment inférieur à la capacité d’autofinancement pour la première fois depuis 2005. Le ratio d’indépendance financière1 , qui mesure la part de la dette dans les capitaux permanents, diminue, une situation là aussi inédite.

D’après les premières estimations pour 2020, la situation financière des cliniques privées à but lucratif s’améliore. Leur résultat net s’établit ainsi à 3,0 % des recettes, en hausse de 0,9 point par rapport à 2019. Il renoue ainsi avec les niveaux historique-ment élevés observés de 2014 à 2016. L’effort d’investissement poursuit sa reprise amorcée en 2019 et représente 4,8 % des recettes en 2020. Le ratio d’indépendance financière des cliniques privées, en baisse continue depuis 2011, atteint 34,5 % des capitaux permanents.

  • 1Contrairement à ce que son nom indique, le ratio d’indépendance financière apprécie plutôt une situation de dépendance financière : plus il est élevé, plus le poids de la dette dans les capitaux permanents de l’établissement est lourd. Le terme est repris en référence à l’article D.6145-70 du Code de la santé publique qui définit une situation de surendettement des hôpitaux publics.

Nous contacter